mercredi 25 novembre 2015

[BlaBla] Lutter Contre L'acné Microkystique Adulte #6

On se retrouve aujourd'hui, pour le sixième épisode de la saga "Lutter contre l'acné microkystique adulte".

Le 16 Novembre 2015, j'ai revu mon cher ami, le dermatologue. Lui & moi avons trouvés une nette amélioration au niveau de la qualité de ma peau.

J'ai moins de boutons, mais ceux-ci sont souvent situés au niveau de la mâchoire, et du cou, et j'ai ces satanés points noirs et cette peau irrégulière qui m’agace.


Lors de mon dernier rendez-vous dont je vous parlais ici, j'avais eu un nouveau traitement. En remplacement, de l'erythrogel, j'ai utilisé l'erylik, mais alors je n'ai pas du tout apprécié sa texture, bien trop épaisse et qui laissait un film blanc peu ragoûtant sur chaque imperfection que j'avais recouverte. Je l'ai donc arrêté.

Parlons à présent, du traitement que j'utilise quotidiennement depuis ce rendez-vous du 16 Novembre dernier.


Tout d'abord, les gélules d'Effizinc, ce n'est pas nouveau pour moi, puisque ça fait maintenant sept mois que le dermatologue m'a prescrit ces gélules, à prendre chaque matin à jeun. mais honnêtement, je ne pense pas que ce soit ce médicament qui fasse une différence d'aspect de ma peau.


Chaque matin, après m'être nettoyé le visage, j'applique à l'aide d'un coton tige la lotion Eryfluid, en petite touche, uniquement sur les boutons qui se voient le plus, et qui ont comme un relief. J'attends que ça sèche bien, et ensuite j'applique ma crème hydratante dont je vous ai fait une revue ici.


Le soir après m'être démaquillée, après avoir lavé mon visage, depuis septembre, j'utilise la crème Différine, un soir sur deux, car c'est une crème très abrasive, et je dois dire que je ne l'ai pas supporté au départ, ça m'a fait un décapage de la peau, pourtant j'en mettais peu et seulement sur les imperfections. J'avais l'impression que ma peau tombait en lambeaux, et même le fait de me passer un coton d'eau micellaire était un véritable calvaire. Je l'ai donc laissé sur le côté jusqu'à mon dernier rendez-vous dermatologue, pour voir avec lui ce qu'il en pensait.

Il m'a conseillé de la continuer un soir sur deux pas plus, et de voir si ma peau la supportait de nouveau après un arrêt de plus d'un mois, et effectivement, ma peau ne me brûle plus, par contre je n'ai pas encore constaté qu'elle aidait à améliorer mon grain de peau.

Après ça, j'applique ma crème de nuit en couche épaisse, que je laisse pénétrer seule.

Cet article sera le dernier qui contiendra des produits prescrits par un dermatologue. Si j'estime qu'ils n'agissent pas plus que ça, je passerais à des produits trouvables assez facilement et toujours non comédogènes. Je pense qu'après huit mois de traitement, je suis capable de donner un avis positif comme négatif sur tous les produits que j'ai utilisé depuis Avril 2015.

Avez-vous déjà eu des problèmes de peau ?
Quels sont vos soins préférés pour les éviter ?

Elodie. Twitter : @MDolisel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire